Grossesse / accouchement

Stress et fertilité

Stress et fertilité


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le stress physique, mental et émotionnel nous accompagne à de nombreuses étapes de la vie et se manifeste de différentes manières. Pas nécessairement avec des changements très difficiles, tels que la perte d'emploi ou la maladie, mais quand même un léger inconfort: rester dans un embouteillage ou un comportement déplaisant d'un partenaire pendant le repas du matin.
La nature a pensé cela parfaitement, créant une réponse intéressante aux situations stressantes: se battre ou courir. Face au danger, le corps mobilise toutes les ressources pour atteindre un seul objectif: la survie. Le problème commence lorsque notre corps et notre esprit sont mal à évaluer ce qui constitue une grande menace et ce qui ne l’est pas. Alors le stress nous affecte de manière destructive. Cela réduit également notre fertilité et les chances de tomber enceinte.

Comment le stress affecte-t-il la fertilité?

Les situations de stress entraînent une production excessive d'adrénaline et de cortisol. Cela se traduit par réduction de la production de follicules stimulants (FSH) et de lutropine (LH), et par conséquent aussi taux de testostérone, de progestérone et d'œstrogènes: hormones qui influent sur la maturation, la fécondation et l'implantation des œufs. Lire: hormones enceintes.

Le stress chronique peut arrêter l'ovulation (et la menstruation) et réduire la production de sperme.

Bien que le sujet de l'effet du stress sur la fertilité soit encore à l'étude, il est certain que chez les personnes stressées, le nombre de conceptions est beaucoup plus faible que chez celles qui n'y sont pas exposées de manière aussi fondamentale. Les chances de concevoir diminuent considérablement et, parallèlement, en raison du stress chronique, le risque de fausse couche précoce augmente.

Les scientifiques ont mené une expérience dans laquelle ils ont intentionnellement soumis les singes au stress. En conséquence, 10% des singes ont cessé d'avoir leurs règles. Lorsque la source de stress a cessé, les animaux ont recommencé à avoir leurs règles. Un effet similaire a été obtenu en obligeant les singes à faire de l'exercice de manière intensive ou en limitant leurs repas. Autre chose d’intéressant: soumettre le singe à un stress mental et physique qui a provoqué sa menstruation il s'est arrêté dans 75% d'entre eux. Les scientifiques soutiennent que l'effet est similaire chez l'homme.

Impact du stress sur la fertilité masculine

L’effet du stress sur la fertilité masculine a été étudié en Turquie en examinant le sperme d’étudiants volontaires. Il s’est avéré qu’à un moment où les jeunes hommes étaient stressés juste avant les examens, la qualité du sperme était inférieure, de même que le nombre et la mobilité des spermatozoïdes par rapport aux échantillons prélevés plus tard, lorsque le stress était terminé. Heureusement, lorsque le stress a diminué, le problème de la qualité de l'échantillon et de la fertilité a également évolué.

Moins de résistance

En raison du stress, en particulier de cortisol élevé, le système immunitaire est également perturbé: ce qui augmente les risques d'infection et de réponses immunitaires anormales.

Quelques faits

  • les animaux en captivité se reproduisent plus lentement que dans la nature, ce qui est lié au niveau de stress et à l'évaluation des conditions externes favorables à la reproduction,
  • La suppression de la reproduction sociale est une réponse au stress qui supprime la fertilité. En effet, les zones du cerveau responsables du stress et de la régulation de la fertilité sont assez étroitement liées.
  • Les réponses des gens ne diffèrent pas de manière significative: elles sont similaires dans toutes les régions du monde. Pendant la guerre, le nombre de naissances diminue, comme dans les périodes considérées comme une menace: en période de crise, de ralentissement économique, etc.

Par conséquent, s'il n'y a pas d'autre obstacle médical et que les deux lignes souhaitées n'apparaissent pas, il est utile de vérifier si notre corps n'est pas surchargé et s'il y a un manque d'harmonie dans la vie: ce qui peut effectivement réduire les chances de conception.



Commentaires:

  1. Capaneus

    C'est une bonne idée

  2. Camron

    Bravo, quelle phrase nécessaire ..., une magnifique idée

  3. Sami

    Bien sûr. Je suis d'accord avec toi.

  4. Seppanen

    À mon avis, vous vous trompez. Je peux défendre la position. Ecrivez moi en MP, on discutera.

  5. Yozshutaur

    Je crois que vous vous trompez. Discutons. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.



Écrire un message